Portraits / Sébastien Montémont

Vosgiens d’origine, Sébastien à la montagne et son grand air dans le sang depuis l’enfance. Après un CAP cuisine et quelques années passées derrière les fourneaux en tant que chef de brigade, son goût pour le contact humain l’as entraîné vers un CAP Vente au sein d’une agence de publicité.

En parallèle de ses études, Sébastien lance à la même période une première association dans la production audiovisuelle. Expérience qui l’amène à réaliser un court métrage de sensibilisation au harcèlement scolaire, puis un second pour sensibiliser sur l’avenir du Château de Saulxures sur Moselotte (surnommé le Petit Versailles Vosgiens).

Engagés dans la communication pour promouvoir leur région, c’est tout naturellement que Sébastien et cette association se sont peu à peu mués en organisateurs d’évènements. Du repas dansant aux défilés de Miss Vosges en passant par une comédie musicale sur Edith Piaf, les différents évènements se sont succédé durant deux ans avant que Sébastien ne gagne Paris pour reprendre ses études.

Ne souhaitant pas quitter le monde associatif, c’est au sein d’une fédération d’associations dans le milieu judiciaire et carcéral qu’il a obtenu son Bac Pro gestion et administration des entreprises. C’est en tant que responsable formation au sein de cette même fédération que Sébastien as ensuite poursuivi sa carrière tout en recréant une structure de production événementielle en parallèle.

Cette vie parisienne aurait pu durer longtemps sans l’installation de ses parents dans les Aravis en 2016. C’est à l’occasion d’une de ses visites que Sébastien fait la découverte des arcades du centre-ville qui lui rappellent sa Remiremont natale puis du château en amenant sa maman, aide-soignante à l’Ehpad Joseph Avet en 2016. Amoureux d’histoire et de vieilles pierres, le coup de cœur de Sébastien pour le patrimoine culturel et historique que représente le château Joseph Avet est immédiat.

En vacances chez ses parents lorsque le confinement est annoncé en mars 2020, il fait le choix de rester près d’eux. Choix qui devait s’avérer définitif puisque cela n’a fait que confirmer son coup de cœur pour les Aravis et l’as amené à tout quitter pour s’installer à Thônes dans le seul et unique but de se battre pour sauver le Château Joseph Avet.

Persuadé que « seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin » Sébastien a donc pris la décision de créer l’association CASTEL – Châteaux Abandonnés, Sauve Ton Édifice Local.

Son rêve le plus fou ? Que cela marche et que le château retrouve ses lettres de noblesse.

Chapelle du château aujourd’hui – Crédits Photo : Philippe Guilloud Photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *